TJM Free-lance : le guide complet

La mise en place de votre TJM free-lance est un peu un casse-tête. En règle générale, les questions sont nombreuses. En tant que freelance informatique, il est de votre responsabilité de savoir apprécier votre travail afin de le valoriser.

Le TJM : comment déterminer le salaire du freelance ?

Comme mentionné ci-dessus, il s'avère déroutant pour les freelances informatiques de définir leur taux journalier moyen. Dans ce cas, ces travailleurs tentent de calculer le TJM tout en se basant sur leurs anciens salaires. Les employés classiques aspirent à des salaires mensuels bruts.

A lire en complément : Pourquoi confier l’installation d’un intranet à une entreprise comme Intranet Inside ?

Les freelances, quant à eux, utilisent les revenus annuels avant de les convertir en gains. Il convient de noter que cette transition semble assez complexe. C'est la raison pour laquelle les freelances ont beaucoup de mal à évaluer leur TJM en fonction du salaire brut moyen que leur profession applique.

Le TJM : quelle est la différence entre le THM et lui ?

En tant que freelance, vous devez connaître la différence entre le THM et le TJM avant de vous positionner sur le marché. En effet, le THM symbolise le taux journalier moyen et le TJM se traduit par le taux horaire moyen.

Cela peut vous intéresser : Comment se conformer au RGPD ?

Entre les deux, vous devez faire un choix en fonction de la nature du projet freelance que vous allez accomplir. Prenons le cas de missions quotidiennes de conseil en informatique. Dans ce cas, nous recommandons le taux horaire moyen. En même temps, sachez que vous pouvez opter pour le TJM pour toutes les missions qui seront réalisées sur le long terme.

Le THM est parfaitement adapté aux différentes missions qui doivent être réalisées en peu de temps ou quelques heures par semaine. N'hésitez donc pas à découvrir votre THM. Si vous savez faire la différence entre THM et TJM, vous pouvez entrer sur le marché.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés