Quel matériel est adapté à la photographie des animaux sauvages ?

La faune sauvage est difficile à photographier. Elle exige le respect de certaines normes et critères comme le maintien d'une distance pour prendre une photo. Dans le désir de prendre en photo la faune sauvage même avec une météo défavorable, il vous faut des matériels adéquats. Les matériaux doivent être adaptés à l'environnement et à la nature dans laquelle l'image sera prise. Nous vous dévoilons de complet des critères que vos appareils doivent avoir pour une bonne prise de photo.

Appareils photo adéquat

Faire la photo de la faune demande une certaine disponibilité de l'appareil photo. Dans le cas où vous souhaitez prendre la faune sauvage en photo, votre appareil doit un minimum disposer de certaines caractéristiques essentielles.

A voir aussi : AsusROG Phone 3 : le téléphone le plus puissant du monde

La première chose requise face au caractère agressif ou craintif des animaux sauvages est de bien s'assurer d'une bonne cadence du mode rafale. La cadence doit nécessairement être très élevée pour pouvoir figer les moments les plus rapides et les plus belles qui ne durent qu'un clignement d'œil.

Pour les appareils photo de nos jours, le palier serait de 6 à 8 photos en 1 seconde. Cependant, pour immortaliser l'action, il vous faut un appareil capable de faire 10 fps. Par rapport au boîtier, le choix est à vous. Vous avez le choix entre un micro 4/3, un capteur de format APS-C ou un plein format. Pour guider votre choix, veuillez consulter un magazine dédié à cela.

En parallèle : Logiciel de gestion de recrutement : conseils pour une meilleure utilisation

La sensibilité à la lumière est le deuxième facteur très important. Les faibles éclairages de certains environnements font de l'éclairage un critère dans le choix du boîtier. Les moments comme la nuit et le moment précédent le levé du jour sont des instants où plusieurs espèces animales sortent ou sont visibles. C'est à ce moment que l'on peut prendre une photo d'eux. D'où le critère de la sensibilité à la lumière.

La sensibilité à la lumière disponible permet d'optimiser la qualité des photos à cause du bon usage de l'ISO très élevé.

Pour finir, votre appareil photo doit avoir une bonne disponibilité du système focus et d'un mode de suivi intégré pour une capture optimale de l'image d'un animal en plein mouvement.

Objectif adéquat à une photographie d'animal sauvage

Un simple boîtier ne suffit pas pour la prise en photo de la faune sauvage. Le problème de la distance de sécurité à prendre dans les cas de certains animaux est un handicap. Cela requiert donc un accessoire en complément à l'appareil photo.

Pour pallier ce problème, il faut faire recours à un objectif pour prendre des photos de loin avec plus de netteté. Normalement, le minimum pour un bon objectif serait un objectif de 300 mm de distance focale. Il faut envisager dans certains cas des objectifs plus importants comme lors de la photographie des animaux éloignés et des oiseaux. Une distance focale de 400 ou 600 mm peut assurer une bonne qualité de l'image. Cela ne sera pas suffisant, car il faut aussi faire le choix entre un objectif à zoom ou un objectif à focale fixe.

Pour les débutants, l'utilisation des objectifs à zoom est plus pratique et plus facile. Il offre aussi une suivie parfaite de la faune sauvage en mouvement. Par contre, les objectifs à focale fixe sont adaptés aux photographes professionnels dans la photographie de la faune sauvage. Elles offrent aussi une netteté d'image exceptionnelle avec une bonne luminosité.

Multiplicateur de focale ou téléconvertisseur

Avoir une bonne portée de l'objectif de l'appareil photo est primordial. Pour étendre cette portée, le multiplicateur ou encore appelé téléconvertisseur est un accessoire adéquat. Il est composé de plusieurs lentilles optiques qu'on insère entre le boîtier et l'objectif. Cet accessoire donne à l'appareil photo la capacité de faire des photos d'animaux situés très loin ainsi que d'avoir une grande distance focale.

Il existe deux différents types de multiplicateur sur le grand marché. Les multiplicateurs de 1, 4x et ceux de 2x. Pour en savoir plus, l'exemple ci est on peut l'usure concret. L'exemple d'un téléconvertisseur de 2x optimise la portée de l'appareil photo. Donc, avec un objectif de 300 MM après effet, cela donne :

  1. 600 mm quand c'est un appareil plein format ;
  2. 900 mm si c'est un APS-C ;
  3. 1200 mm pour un appareil photo micro 4/3.

Conséquence d'une telle grande portée focale, c'est de perdre en luminosité que la photo. Il faut en prendre en compte sur le cliché.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés